Les 8 Vaisseaux Ancestraux

Ces huit Vaisseaux contrôlent l’activité des Douze Méridiens dont ils empruntent une partie du trajet et auxquels ils assurent certaines connexions. Selon le médecin le plus célèbre de la Chine ancienne, Li Shi Zhen, les Huit Vaisseaux Extraordinaires circulent comme de grands flux indépendants . Ils ne sont pas contrôlés par les Méridiens principaux et n’ont pas de relation intérieur/ extérieur ; d’où leur nom.

Ces Vaisseaux ont été oubliés par la médecine chinoise actuelle : on a d’abord traduit faussement leur nom dans les manuels destinés aux étudiants par le terme de « méridiens curieux ». Cette traduction ne correspond en aucun cas à leur nom chinois, Jing Qi Ba Mai, que l’on peut traduire simplement par « Vaisseaux Extraordinaires . Le terme ‘Vaisseau est le plus approprié car l’énergie y circule lente comme le sang dans les veines.

Le traitement énergétique par les Huit Vaisseaux Extraordinaires constitue la méthode de choix des Grands Ouvriers, toujours employée par les plus grands experts du Japon et de la Corée. Il incarne la méthode la plus évoluée de l’énergétique chinoise qui prit son essor à partir de la dynastie Song. La tradition taoïste utilise ces vaisseaux par de nombreuses méthodes sans aiguille : aimants, moxas, pierres semi-précieuses, essences végétales etc…

La formation des quatre premiers Vaisseaux se révèle la plus importante ; les thérapeutes taoïstes considèrent cette structure comme la base embryonnaire énergétique de l’être :

  • le Vaisseau Chong Mai porte l’empreinte de la vie ;
  • le Vaisseau Ren Mai incarne l’inertie naturelle de la matière ;
  • le Vaisseau Du Mai représente l’activité et la capacité de s’élever en dehors du cercle mondain ;
  • le Vaisseau Dai Mai encercle le corps énergétique et le met en relation avec l’environnement.

Les Grand Ouvriers, c’est-à-dire les thérapeutes experts dans leur art, utilisent les Huit Vaisseaux dans les cas suivants :

  • lorsque le traitement avec les Douze Méridiens a échoué et dépasse le champ d’action des Cinq Organes ;
  • comme traitement endocrinien : le traitement du système endocrinien et des problèmes hormonaux dans la médecine chinoise est principalement effectué grâce à l’utilisation de ces Vaisseaux Extraordinaires ;
  • pour chasser les énergies perverses climatiques qui ne peuvent être évacuées par l’utilisation des Douze Méridiens ;
  • dans les maladies chroniques, en particulier lorsque ces troubles surviennent de façon cyclique ou à des périodes difficiles de la vie ;
  • pour faire appel aux réserves d’énergie originelle pendant la croissance ou la vieillesse ;
  • dans les troubles des cycles du sommeil et de l’éveil ;
  • lorsque l’histoire personnelle affecte la santé de manière chronique ;
  • dans les troubles affectant certains organes particuliers que les Anciens nommaient Organes Extraordinaires. Le cerveau en est un exemple ;
  • ils ont aussi pour fonction de stocker l’énergie pour le corps, de réguler, de recevoir et de distribuer de l’énergie en excès, et de conserver celle dont le corps a besoin, afin de maintenir l’équilibre énergétique, à la fois en matière de santé et lors d’une maladie.

Gérard Edde

ABC de médecine énergétique (éditions Grancher)

http://www.dragonceleste.com

L’aiguille Céleste

Lieu : Lyon 8ème – Hotel le Lumière

Avec le professeur Gérard Edde

Lyon 17/18 Février 2019

Méthode taoïste de digitopuncture

Que signifie le terme « aiguille céleste » dans l’énergétique taoïste ? Il s’agit en fait d’un une métaphore destinée à décrire l’action essentielle de la mobilisation du Qi dans le traitement ou l’auto-traitement des portes de Jade (les points d’acupuncture et de digitopuncture) selon les règles du Qigong. C’est à dire :

  • Reconnaitre les points à traiter par la perception tactile et non seulement par la connaissance livresque.
  • Utiliser la respiration, la visualisation (Yi Zi) et un sceau énergique (Mudra…) pour renforcer l’action énergétique vers le majeur.
  • Utilisation ou non de l’intention ou au contraire abandon de la volonté dans le non-agir (Wuwei).
  • Application de formules traditionnels de points selon une philosophie énergétique basée sur les connaissances ancestrales et orales et non par une connaissance académique (MTC).

Fondements pratiques de la méthode

• La méthode de base (utilisation du majeur et de l’index)

• La respiration spécifique

• L’entrainement de base (Qigong)

Applications pratiques

• Application de tonification générale sur le point Zusanli

• Application sur les points des 3 zones essentielles : Yintang, Taiyang et Wangu

• Application sur la méthode taoïste des 5 portes (points Yuan)

Evaluation rapide des énergies

Le contrôle des énergies par les pouls s’avère difficile et aléatoire pour beaucoup… De plus différentes écoles proposent des conclusions parfois contradictoires. C’est pourquoi les taoïstes en plus de simplifier la prise des pouls traditionnelle propose différents moyens plus abordables :

  1. L’étude taoïste de la langue : en particulier la ligne centrale sur la langue et les cinq zones énergétiques.
  2. Et la palpation directe et simplifiée de l’abdomen et du cou.

Ces deux méthodes seront abordées en relation avec le sujet et la choix des points énergétique à traiter.

Origines de la méthode : Monts Lao au Sud de la Chine (Alchimiste et thérapeute taoïste Ge Hong)

Applications moderne :digitopuncture taoïste, l’aiguille volante en acupuncture

Livre de référence : ABC de médecine Energétiqur Editions Granchet Gérard Edde 2017

Renseignements : http://www.dragonceleste.fr