Les Huit Vaisseaux Extraordinaires et le Qigong (Daoyin) Suite (2)

Ces huit Vaisseaux contrôlent l’activité des 12 Méridiens dont ils empruntent une partie du trajet et auxquels ils assurent certaines connexions. Seuls deux d’entre eux (Ren Mai et Du Mai) ont leurs propres points. Selon le médecin le plus célèbre de la Chine ancienne, Li Shi Zhen, les Huit Vaisseaux Extraordinaires circulent aussi comme deLire la suite « Les Huit Vaisseaux Extraordinaires et le Qigong (Daoyin) Suite (2) »

Les Huit Vaisseaux Extraordinaires et le Qigong (Daoyin)

Tout d’abord une petite remarque polémique : la traduction stéréotypée des Huit Vaisseaux en « méridiens curieux » est fausse à double titre. Selon les taoïstes, ce ne sont pas des méridiens mais des « vaisseaux » ( Qi Jing Ba Mai 奇經八脈 ) au coeur desquels le Yuan Qi originel circule plus lentement que dans les méridiens ordinaires.Lire la suite « Les Huit Vaisseaux Extraordinaires et le Qigong (Daoyin) »

Alchimie interne taoïste

Ma première approche de l’alchimie taoïste date du début des années 70 avec la lecture de la traduction française du Traité de la Fleur d’Or. Bien que C.G Yung, le psychiatre zurichois en signant le commentaire en fit une étape.vers l’aspiration moderne à la conscience totale , les méthodes décrites étaient bien sûr hors deLire la suite « Alchimie interne taoïste »

Hommes-bêtes et Qigong

L’histoire des premières civilisations et du chamanisme concomitant regorge d’allusion à la puissance sacrée des animaux : indiens d’Amérique du Nord, Indonésiens, Chinois, Mongols et Celtes partageaient pour les animaux une admiration mêlée d’étonnement. Ces animaux se révélaient parfois des mythes : dragons, licornes et phénix se partageaient la vedette au milieu de bêtes plusLire la suite « Hommes-bêtes et Qigong »

L’alchimiste Gehong 葛洪 (284-364)

Alchimiste, méditant, philosophe et guerrier I l est l’auteur du célèbre Bao Pu Zi Nei Pian 抱朴⼦子内篇 constitué de vingt chapitres décrivant la destinée humaine (Ming) et la relation entre l’être humain et les forces de l’univers. Le Qi y est considéré comme la force fondatrice et essentielle du vivant. L’esprit et la forme (Xingshen)Lire la suite « L’alchimiste Gehong 葛洪 (284-364) »

L’alchimiste Gehong 葛洪

Extraits : L’alchimiste Gehong 葛洪 (284-364) Il est l’auteur du célèbre Bao Pu Zi Nei Pian 抱朴⼦子内篇 constitué de vingt chapitres décrivant la destinée humaine (Ming) et la relation entre l’être humain et les forces de l’univers. Le Qi y est considéré comme la force fondatrice et essentielle du vivant. L’esprit et la forme (Xingshen)Lire la suite « L’alchimiste Gehong 葛洪 »