Respiration Jing Gong de Laozi

On attribue traditionnellement à Lao Zi, l’auteur du Dao De Jing la création de méthodes respiratoires destinées à fortifier la santé et à s’unir au Tao. D’après lui, il faudrait que l’homme nourrisse génère les Trois Précieuses Pilules d’immortalité : celle de la Terre se référant aux aliments et aux plantes, celle de l’être humain se référant à l’équilibre du Yin et du Yang, celle du ciel indiquant la progression spirituelle.

• Commencer par s’allonger sur le sol ou sur un lit, en prenant soin, si possible, d’enlever l’oreiller. Écarter légèrement les jambes l’une de l’autre et commencer à frotter les mains l’une contre l’autre afin de les réchauffer convenablement.

• Les placer maintenant en contact direct avec la peau du ventre, à la hauteur et de chaque côté du nombril. Presser les mains doucement sur le ventre de façon à former une dépression de l’abdomen. Rejeter bien tout l’air qui était contenu dans les Poumons.

• Inspirer maintenant calmement, en laissant le ventre gonfler et s’étendre vers le haut comme un ballon qui se remplit d’air. Agir comme si l’air pénétrait dans l’abdomen sans gonfler la cage thoracique, en soulevant doucement les deux mains posées à plat sur la région du nombril. Au cours de toute respiration, on doit être attentif à cette région liée au réchauffeur inférieur et racine du souffle. Elle représente également l’axe de gravité à partir duquel s’organisent les exercices debout et assis.

• Recommencer cette respiration 12 fois, avec une concentration parfaite et en aidant la prise de conscience par la visualisation suivante : imaginer et « sentir » qu’à chaque inspiration l’air qui pénètre, chargé de substance tonique et de Qi lumineux, se dirige jusqu’au bas-ventre et emplit l’abdomen d’une chaleur bienfaisante.

Voilà toute la méthode… très simple, mais souvent longue à maîtriser totalement. Vous vous sentirez à l’aise avec cette respiration au bout d’une à deux semaines de pratique. Elle constitue la base de nombreux autres exercices chinois tels que le Tai Ji Quan et le Gong Fu. La pratiquer le matin au lever et le soir avant de s’endormir. Une seule exception : elle ne devrait pas être pratiquée par les femmes pendant le cours de la grossesse.

Les caractéristiques de la respiration abdominale énergétique sont les suivantes :

• La respiration doit être exécutée selon un rythme : doux, léger, régulier, lent, long et profond ;

• Durant l’expiration, l’abdomen s’aplatit ;

• Durant l’inspiration, l’abdomen gonfle sans effort.

• La respiration devient de plus en plus ténue, I’entrée et la sortie de l’air sont très faibles. Avec le temps et la pratique, on en vient même à ne plus sentir la respiration.

Si l’on arrive à atteindre l’état de non-respiration, il n’y a plus, apparemment, ni inspiration ni expiration. Les organes de la respiration semblent inutiles et l’air semble entrer et sortir par les pores de la peau.

Cette étape constitue le résultat de la pratique de la respiration naturelle. Pour les débutants, il ne faut pas chercher cet état, on doit au contraire rechercher la pratique naturelle, la plus importante.

Gérard Edde

http://www.dragonceleste.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s